Un avion perd une roue en plein vol: le pilote doit effectuer un atterrissage très risqué (vidéo)

30/04/2017 17:09 sur RTL info.

Un jet privé ayant décollé du Belize, en Amérique centrale, a perdu l'un de ses trains d'atterrissage alors qu'il se trouvait en plein vol au-dessus du Golfe du Mexique, ce vendredi.

Le pilote de l'appareil a réclamé un atterrissage d'urgence et il a été dirigé vers le Sarasota–Bradenton International Airport en Floride, où il a pu effectuer la manœuvre très risquée, comme l'indiquent nos confrères du Mirror.

Au contact de la piste, la fixation de la roue qui était tombée a frotté le bitume. Le métal a alors produit une longue gerbe d'étincelles, qui auraient pu provoquer un incendie. Rien de tel ne s'est finalement produit. L'avion s'est traîné sur plusieurs centaines de mètres, déviant vers sa gauche et le terrain situé à côté de la piste. L'appareil a violemment fini sa course dans la terre. Une grue a ensuite été utilisée pour l'évacuer.

Trois hommes, incluant le pilote, et une femme se trouvaient à bord. D'après un membre du personnel de l'aéroport, aucun n'a dû être soigné. "Ils ont tous refusé une assistance médicale. Ils ont expliqué qu'ils allaient bien, qu'ils étaient simplement très choqués", a-t-il confié.



Dictée du Balfroid: un tiers de réussite et un podium exclusivement féminin

30/04/2017 16:41 sur RTL info.

(Belga) Près d'un tiers des 377 élèves de 6e primaire qui ont pris part samedi à la dictée du Balfroid, qui célébrait cette année son 30e anniversaire, ont réussi le concours d'orthographe lancé en 1988, tandis que trois "sans faute" ont été répertoriés, indique un communiqué des organisateurs.

La finale de la 30e édition s'est déroulée samedi au Palais des Congrès de Liège. La plume d'or a été décernée à Faustine Warnant de l'Ecole Sainte-Véronique (Liège). Emma Delhez de l'Ecole communale de Saint-Symphorien, s'est vu décerner, quant à elle, la plume d'argent. Sophia Kedzierski de l'Ecole communale de la Paix de Rhode-Saint-Genèse, complète ce podium 100 pc féminin, en décrochant la plume de bronze. Le "prix de la calligraphie" a été attribué à Lisa Waha de l'Institut Notre-Dame du Sacré-Coeur de Beauraing tandis que le "prix de la meilleure classe" avec quatre élèves ayant réalisé moins de cinq fautes a été décerné à l'Institut de la Vierge Fidèle de Schaerbeek. Le titre de la dictée de cette année était "Un long fleuve étonnant". (Belga)



Filière terroriste de Jumet: la fille d'un échevin molenbeekois inculpée

30/04/2017 16:34 sur RTL info.

(Belga) Inès El Khannouss, la fille de l'échevin des sports de Molenbeek, Ahmed El Khannouss (cdH), a été inculpée dans le cadre du dossier relatif à la filière terroriste de Jumet, dont plusieurs membres avaient l'intention de se rendre en Syrie, rapporte RTL Info dimanche. Interpellée en février dernier, elle avait été remise en liberté sous conditions. Elle sera renvoyée devant le tribunal correctionnel à une date qui n'a pas encore été fixée, a confirmé dimanche le parquet fédéral.

"Le seul élément qui explique la citation du nom de ma fille dans le dossier est basé sur le fait qu'elle est tout simplement tombée amoureuse, à l'insu de ses parents, d'un des inculpés qui lui avait caché ses activités et idées. Il s'agit d'une étudiante épanouie au comportement irréprochable, mais qui a été la victime naïve d'une relation amoureuse faussée", a indiqué Ahmed El Khannouss dans un communiqué. "Comme elle l'a déclaré de manière très claire à la justice, elle n'a jamais défendu de thèses radicales, a toujours pratiqué l'islam modéré et ouvert de ses parents et a toujours dénoncé toute radicalisation dans la société. Tous les éléments du dossier le démontrent." "Il n'est donc pas question dans cette affaire de la moindre activité en lien avec le terrorisme mais juste d'une simple histoire d'amour malheureuse", ajoute M. El Khannouss, qui se dit "effondré" par cette affaire. Inès El Khannouss n'a jamais été placée sous mandat d'arrêt et n'a été inculpée qu'en bout de course, selon une source proche du dossier. Son avocat Michel Bouchat avait plaidé le non-lieu devant la chambre du conseil avant son renvoi décidé mercredi. Elle a encore la possibilité de se pourvoir en appel. (Belga)



Commission des Nations Unies pour les droits des femmes - Le CD&V pense que M. Reynders n'était pas au courant, sinon il y a "une problème"

30/04/2017 16:29 sur RTL info.

(Belga) Le CD&V part du principe que le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), ignorait qu'un vote était prévu à New York sur l'admission de l'Arabie saoudite à la commission des Nations unies pour les droits des femmes. Mais si M. Reynders était "politiquement au courant", c'est un problème", a affirmé dimanche la députée Els Van Hoof (CD&V).

L'Arabie saoudite a obtenu le feu vert de 47 des 54 États membres du Conseil économique et social des Nations unies (Ecosoc), dont la Belgique. Alors que dans ce royaume conservateur les femmes n'ont notamment pas le droit de conduire, d'ouvrir un compte en banque personnel, de se rendre à l'étranger, de se marier sans autorisation Ce vote a provoqué des réactions scandalisées tant au sein de l'opposition que de la majorité. Le Premier ministre Charles Michel (MR) a regretté jeudi à la Chambre le vote en faveur de l'Arabie saoudite. "Si c'était à refaire, le gouvernement aurait plaidé pour qu'il n'y ait pas le soutien (à l'Arabie Saoudite), il n'y a aucune ambigüité là-dessus. J'ai donné des instructions afin qu'à l'avenir l'appréciation politique de ce type de dossier ait lieu au plus haut niveau", a-t-il dit. Le Premier ministre a évoqué un concours de circonstances fâcheux à l'origine de ce vote, traditionnellement pas requis. Il y a eu un délai de "quelques heures" entre le moment où le ministère des Affaires étrangères a été mis au courant et celui où la réponse devait être communiquée, a précisé M. Michel, le vote ayant été exprimé par un diplomate. Mais les écologistes ont affirmé vendredi, sur la foi de courriels internes, que neuf heures au moins se sont écoulées entre le moment où le cabinet de M. Reynders a été informé de la demande d'un vote à la commission des Nations Unies pour les droits des femmes et le moment où celui-ci a répondu. Le ministre sera entendu une nouvelle fois à ce propos mardi en commission des relations extérieures de la Chambre. "Il est important que M. Reynders n'ait pas été au courant. C'est très très clair et je pense qu'il en est ainsi. Si on a menti ou dit des choses fausses, je pense que cela ne peut par continuer", a affirmé dimanche la députée Van Hoof. (Belga)



Dubaï se dote de sa propre police de caractères

30/04/2017 16:22 sur RTL info.

(Belga) Le gouvernement de Dubaï a annoncé dimanche le lancement de "Dubai Font", police de caractères développée par Microsoft pour la cité-Etat et qui sera disponible dans 23 langues.

La nouvelle police de caractères, la première à porter le nom de Dubaï, sera prochainement proposée, en arabe et en latin, aux 100 millions d'utilisateurs du logiciel Office 365 dans le monde. Le prince héritier de Dubaï, Hamdane ben Mohammed Al-Maktoum, a appelé toutes les institutions gouvernementales dans l'émirat à adopter cette nouvelle police dans leurs correspondances officielles. Le Conseil exécutif de Dubaï, qui fait office de gouvernement local et qui est présidé par le prince Hamdane, a souligné que cette initiative reflétait la volonté des Emirats arabes unis de "devenir un leader régional et mondial en matière d'innovation". "C'est la première police de caractères à être développée par une ville et à porter son nom", a déclaré le secrétaire général du Conseil exécutif, Abdallah al-Shaibani, lors d'une conférence de presse. Dubaï, qui accueille la plus haute tour du monde et le plus grand centre commercial du Moyen-Orient, s'est employé ces dernières années à accroître son attrait en investissant dans la culture et la technologie. (Belga)



Diyana a disparu en région bruxelloise ce samedi: l'avez-vous vue?

30/04/2017 15:58 sur RTL info.

Le samedi 29 avril 2017 à 13h00, Diyana NEMATKHAH, une dame âgée de 53 ans, a quitté sa maison située Drève des Lignages à Ganshoren. Depuis, elle ne s'est plus manifestée.

Mme NEMATKHAH mesure 1m65 et est de corpulence normale. Elle a un teint basané et les cheveux bruns coupés courts. Elle est probablement porteuse d'un foulard.

Au moment de sa disparition, elle portait une veste grise mi-longue, un pantalon noir et des bottines brunes en cuir.


Contacter la police

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

Lien vers l'avis de recherche.



Un hélicoptère appelé en renfort pour l'incendie du Sart-Tilman à Liège

30/04/2017 15:58 sur RTL info.

(Belga) Un hélicoptère équipé d'un sac Bambi Bucket a été appelé en renfort afin d'intervenir sur l'incendie des collines du Sart-Tilman.

L'accès à l'incendie de Colonster dans les bois du Sart-Tilman est très compliqué pour les camions de pompiers, indique le service de communication de la police de Liège. Ils ont pour cette raison fait appel à un hélicoptère équipé d'un sac Bambi Bucket qui peut larguer entre 795 et 1225 litres d'eau selon sa taille.Par ailleurs, la rue de Tilff, qui relie Angleur à Tilff, est fermée à la circulation et aux piétons. Le feu s'est déclaré en début d'après-midi et ne présente pas de danger pour la population et les habitations. Il se dirige vers l'Ourthe et non pas vers les bois. (Belga)



MLS | Roland Lamah et Dallas tenus en échec, comme Van Damme et Los Angeles

30/04/2017 15:44 sur L'Avenir.net.

Le FC Dallas de Roland Lamah aurait pu prendre les commandes de la Conférence Ouest en cas de victoire contre Portland Timbers. Malheureusement pour le Belge, le club texan a été tenu en échec (2-2). Los Angeles Galaxy, avec son capitaine Jelle Van Damme, a réalisé un partage blanc contre Philadelphie Union (0-0), samedi en Major League Soccer, championnat de football nord-américain.



Merkel en Arabie saoudite pour parler coopération et G20

30/04/2017 15:35 sur RTL info.

La chancelière allemande Angela Merkel effectuait dimanche une visite en Arabie saoudite, consacrée aux relations entre Berlin et le géant pétrolier, ainsi qu'à la prochaine réunion du G20 en juillet à Hambourg, selon des sources allemandes.

Peu après son arrivée, Mme Merkel a été accueillie au palais de Jeddah (ouest) par le roi Salmane et ses principaux collaborateurs, a indiqué l'agence officielle saoudienne SPA.

Un déjeuner a donné lieu à des entretiens dont la teneur n'a pas été révélée. Six accords ont été signés en présence de la chancelière, trois concernant le secteur privé et trois de gouvernement à gouvernement, selon une source proche des discussions.

Les entretiens devaient porter sur les thèmes qui seront au menu du prochain sommet du G20 comme le climat et l'énergie, selon une source gouvernementale allemande.

"Il sera sûrement question de voir comment l’Allemagne peut soutenir les efforts en vue d'une diversification de l’économie (saoudienne) et une plus grande indépendance par rapport aux énergies fossiles", a déclaré avant la visite un responsable allemand.

Les relations entre les pays du Conseil de coopération du Golfe - dont l'Arabie saoudite est le membre dominant - et le rival iranien devaient être également abordées.

"Sans méconnaître l'influence négative de l'Iran dans la région, la chancelière va plaider pour une détente entre (ces pays) et l'Iran", a souligné ce responsable.

Angela Merkel devait s’entretenir avec des membres de la société civile et des femmes d'affaires autour des objectifs du plan de réforme saoudien "Vision 2030" et de la situation sociale et économique des femmes.

La peine de mort et la question des droits de l'Homme "seront sûrement abordés par la chancelière dans ses entretiens", a-t-on ajouté de même source.

Mme Merkel, accompagnée par une délégation de grands patrons allemands, devait également évoquer les relations économiques bilatérales, selon un communiqué de l'ambassade allemande à Ryad.

"Les relations économiques avec l'Arabie saoudite sont solides, mais pas reluisantes. Le volume des échanges commerciaux était de 8 milliards d'euros en 2016. Les investissements allemands tournent autour de 1,2 milliard d'euros et ne sont pas non plus très prometteurs", a relevé le responsable allemand.

Outre le prince héritier Mohammed ben Nayef, Mme Merkel devait avoir des entretiens et dîner avec le jeune vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, ministre de la Défense qui joue un rôle central dans les réformes en cours en Arabie.

Mme Merkel est attendue lundi aux Emirats arabes unis où les investissements allemands sont de l’ordre de 2,4 milliards d’euros.

A Ryad comme à Abou Dhabi, la chancelière devait également parler de la Syrie, l'Allemagne considérant que les Etats du Golfe et l'Arabie saoudite ont un rôle à jouer dans ce pays, d'autant plus que Ryad "a une très grande influence sur l’opposition" syrienne, selon le responsable allemand.

L'Allemagne et les pays du Golfe sont sur la même ligne lorsqu'il s'agit de "combattre le terrorisme" et Berlin estime que "tous les pays peuvent faire encore un peu plus" en ce qui concerne l'accueil des réfugiés, a indiqué la même source.



Macron met en avant les "valeurs", Le Pen l'écologie

30/04/2017 15:30 sur RTL info.

Face à un Emmanuel Macron déterminé à placer le débat de la présidentielle sur le terrain des "valeurs", la candidate du Front national Marine Le Pen a contre-attaqué dimanche avec une visite éclair dans les Bouches-du-Rhône sur l'écologie, signal transparent aux électeurs mélenchonnistes.

Après un hommage aux victimes du village martyr d'Oradour-sur-Glane vendredi, le candidat d'En Marche! devait encore mêler histoire et politique dimanche, en se rendant vers 17H00 à Paris au Mémorial de la Shoah, puis au Mémorial des Martyrs de la Déportation, à une semaine du second tour du scrutin. Il s'exprimera à l'issue de ces déplacements.

"Ne pas se souvenir c'est prendre le risque de répéter l'histoire", avait plaidé vendredi M. Macron, qui entend mettre en exergue dans la dernière semaine de campagne ce qui le distingue de Mme Le Pen "sur les valeurs et sur le fond des politiques publiques", selon des propos tenus au JDD.

La candidate FN a, elle, rendu dimanche matin à Marseille un hommage discret aux victimes de la Déportation, en déposant une gerbe devant une stèle commémorant l'arrestation de trente enfants juifs et de leurs mères par la Gestapo en 1943.

"Je ne fais pas commerce des commémorations. Ce ne sont pas des événements électoraux", a-t-elle dit au micro de BFMTV.

Accusant M. Macron d'"utiliser" les commémorations "pour essayer de faire passer des messages moraux" hostiles au Front national, Marion Maréchal-Le Pen a expliqué que sa tante "n'(avait) pas voulu faire de déclaration" ni "qu'on puisse non plus lui reprocher" de ne pas avoir marqué "cette journée nationale de la Déportation".

"On voudrait qu'elle ne soit pas entourée, si elle était cohérente et logique, de gens qui ont proféré des propos qui sont, sur l'extermination des juifs et sur la Shoah, une honte véritable, comme M. Jalkh, qui était président du FN il y a encore trois jours", a répliqué le président du MoDem François Bayrou.

- Nouvelle visite surprise -

Comme à Amiens, où elle avait brièvement rencontré des salariés de Whirlpool mercredi, Mme Le Pen a effectué dimanche une autre visite surprise sur le site de l'usine Altéo de Gardanne (Bouches-du-Rhône), connu pour la pollution liée au rejet de ses "boues rouges".

L'occasion pour la candidate FN, en quête de suffrages d'"Insoumis" de Jean-Luc Mélenchon, de défendre sa vision d'une "planification écologique" orchestrée par un "État stratège" s'appuyant sur un "ministre de la Santé et de l'Environnement".

M. Macron avait, lui, tendu la main jeudi aux électeurs de M. Mélenchon et du socialiste Benoît Hamon, plaidant que, sur l'écologie, son projet "n'a rien à voir avec celui de Mme Le Pen, qui refuse de voir la transition écologique en face".

- Borloo 'sonne le tocsin' -

A sept jours du second tour, le candidat d'En Marche! a reçu dimanche un soutien de poids, celui de l'ancien ministre centriste Jean-Louis Borloo, qui fut notamment titulaire du portefeuille de l’Écologie ou de l'Emploi.

"L'heure est grave, le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen confirme ma crainte. Face au danger, il faut sonner le tocsin", a justifié M. Borloo.

Au lendemain de l'annonce du ralliement du souverainiste Dupont-Aignan à Mme Le Pen, qui lui a promis Matignon si elle accède à l’Élysée, plusieurs proches de M. Macron ont attaqué le président de Debout la France.

Secrétaire général d'En Marche!, Richard Ferrand a dénoncé "quelque chose de totalement félon dans le fait de voir quelqu'un qui se revendiquait du gaullisme rejoindre l'extrême droite". Le député PS Christophe Castaner a lui fustigé un "petit accord de boutique", visant à "se partager des postes", "boucler des accords financiers".

Le numéro 2 du FN Florian Philippot a salué à l'inverse cette "belle alliance" avec le souverainiste, sixième au premier tour (4,70% des voix), se félicitant aussi du soutien d'une gaulliste historique, Marie-France Garaud.

M. Ferrand a salué, lui, celui de l'ancien secrétaire de Jean Moulin, Daniel Cordier, pour qui une victoire de Mme Le Pen serait quelque chose de "monstrueux".

"La défaite de Mme Le Pen n’est pas acquise", a de son côté mis en garde l’ex-garde des Sceaux socialiste Robert Badinter.



Afghanistan: l'Otan envisage l'envoi de nouvelles troupes

30/04/2017 15:13 sur RTL info.

(Belga) L'Otan envisage une augmentation du nombre de ses soldats déployés en Afghanistan, où ils assistent les forces afghanes dans leur lutte contre les insurgés islamistes, a déclaré dimanche le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg au journal allemand Welt am Sonntag.

Compte tenu de la détérioration de la situation en matière de sécurité, l'alliance étudie une augmentation des effectifs de sa mission "Resolute Support", qui compte actuellement quelque 13.000 hommes, a-t-il indiqué. L'Otan compte prendre une décision d'ici juin sur une éventuelle augmentation des effectifs et sur une prolongation de sa mission, qui est actuellement renouvelée tous les ans, a-t-il précisé. Le général John Nicholson, commandant des forces de l'Otan et américaines en Afghanistan, avait estimé en février que les forces de l'Alliance manquaient "de quelques milliers" de soldats pour mener leur mission auprès des forces afghanes. Il avait souligné que les forces de sécurité afghanes se trouvaient dans "une impasse" face aux talibans. L'Otan a officiellement terminé sa mission de combat en Afghanistan fin 2014, ne maintenant plus sur place qu'une force d'environ 13.300 hommes, dont plus de la moitié américains, pour former et conseiller les forces de sécurité afghanes. Mais les talibans ont multiplié leurs attaques, augmentant les pertes dans les rangs des forces de sécurité et parmi les civils. (Belga)



Trump invite le président philippin Duterte à Washington

30/04/2017 15:13 sur RTL info.

Le président Donald Trump a invité samedi son homologue philippin Rodrigo Duterte à Washington, lors d'une conversation téléphonique dans laquelle ils ont notamment évoqué la crise nord-coréenne, a annoncé la Maison Blanche.

M. Duterte a essuyé les critiques de nombreuses capitales étrangères pour la sanglante guerre qu'il a déclenchée contre le trafic de stupéfiants dans l'archipel.

Sur le plan bilatéral, les relations entre Manille et Washington se sont détériorées depuis l'arrivée au pouvoir fin juin de M. Duterte, qui se dit "socialiste" et qui a réorienté vers Pékin et Moscou la diplomatie de l'archipel.

"Cela a été une conversation très amicale au cours de laquelle les deux dirigeants ont discuté des préoccupations de l'Association des nations d'Asie du sud-est (Asean) dans le domaine de la sécurité régionale, en particulier de la menace posée par la Corée du Nord", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

La Corée du Nord a procédé en fin de semaine à un tir de missile balistique, tir qui a échoué mais a suscité de nombreuses condamnations internationales. Les Etats-Unis venaient de lancer à l'ONU un appel solennel à contrecarrer la "menace nucléaire" de Pyongyang par un renforcement des sanctions internationales.

MM. Trump et Duterte ont aussi "discuté du fait que le gouvernement philippin lutte très fortement pour débarrasser son pays de la drogue, un fléau qui affecte de nombreux pays à travers le monde", poursuit le communiqué de la Maison Blanche.

M. Duterte a déclenché aux Philippines une guerre contre la drogue qui a fait des milliers de morts et dont la violence est critiquée par Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits de l'homme.

Le président philippin a réclamé samedi aux dirigeants de l'Asean, réunis à Manille, une réponse unitaire pour lutter contre le trafic de drogue, afin de le détruire "avant qu'il ne détruise nos sociétés".

Le porte-parole de M. Duterte, Ernesto Abella, a confirmé l'invitation adressée par M. Trump, sans dire quand une telle visite pourrait intervenir.

M. Trump "a apprécié la conversation" qu'il a eue avec M. Duterte et se réjouit d'assister au sommet Etats-Unis-Asean et au sommet de l'Asie orientale aux Philippines en novembre, a indiqué de son côté la présidence américaine.

Interrogé dimanche matin sur la chaîne ABC sur la raison pour laquelle Donald Trump "honore" Rodrigo Duterte d'une invitation, le secrétaire général de la Maison Blanche Reince Priebus a répondu: "Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'honorer ce président".

"Les problèmes auxquels nous faisons face, qui se développent en Corée du Nord, sont si graves que nous avons besoin de la coopération à un certain niveau avec autant de partenaires que possible dans la région", a-t-il souligné.

Ancienne colonie américaine, les Philippines ont des relations culturelles et économiques très fortes avec les Etats-Unis. Les deux pays sont aussi liés par un traité de défense mutuelle et les forces américaines assistent depuis des années les Philippins dans diverses tâches liées à la sécurité de l'archipel.



Incendie dans les bois du Sart-Tilman: 40 pompiers et un hélicoptère luttent contre les flammes

30/04/2017 15:11 sur RTL info.

Un feu de forêt s'est déclaré ce dimanche vers midi dans les bois du Sart-Tilman à Liège. "Les pompiers sont sur place", nous a indiqué Maxime via le bouton orange Alertez-nous. "La colline du bois des Trois Sapins, qui part du Sart-Tilman pour descendre jusqu’à la route Angleur-Tilff, est en feu", ont confirmé les pompiers.

Le feu n'a encore endommagé que des bois, mais vu la sécheresse et la force du vent, il pourrait se propager rapidement. "C'est un feu difficile à maîtriser, le vent nous complique la tâche", nous dit-on du côté des pompiers. C'est la raison pour laquelle un plan monodisciplinaire a été enclenché, c'est-à-dire évolutif selon la montée en puissance du feu. "Une quarantaine de sapeurs-pompiers de Liège et des alentours sont mobilisés, ainsi qu'un hélicoptère", nous a précisé le chef de corps de la brigade des pompiers de Liège. L'hélicoptère va utiliser l'eau de l'Ourthe pour la déverser sur l'incendie. Équipé d'un sac, il peut transporter entre 795 et 1.225 litres d'eau.

D'après les pompiers, le feu se dirigeait vers l'Ourthe et non vers les bois, ce qui est une bonne nouvelle car il n'y a aucune habitation à cet endroit. La cause de l'incendie est inconnue.

La circulation des trains sur la ligne 43 a été perturbée. La rue de Tilff, qui relie Angleur à Tilff, et le Ravel ont été fermés.

 



Deuxième accident grave en 2 jours au même endroit à Ellezelles: une dame grièvement blessée ce dimanche

30/04/2017 14:59 sur RTL info.

Un accident s'est produit ce dimanche, vers 12h40, au carrefour de la Chaussée de Ninove et de la rue des Quatre vents à Ellezelles. Deux voitures sont entrées en collision.

Les services de secours de Renaix et de Lessines ont envoyé sur place plusieurs véhicules d'intervention. "Un service de désincarcération a dû intervenir afin d'extraire la conductrice d'une des voitures. Il n'y avait qu'une seule personne dans chaque véhicule. Cette dame, âgée d'une soixantaine d'années, a été grièvement blessée. Elle a dû recevoir sur place des soins des urgentistes", expliquait vers 13h30 le capitaine Eric Stasic. On ignore pour l'instant l'état de santé de la victime et son lieu d'hospitalisation.

Samedi, ce même carrefour avait vu un accident mortel entre une voiture et une cycliste. Une Ostendaise âgée de 52 ans avait été tuée sur le coup lors d'une randonnée de cyclotouristes.



SpaceX repousse à lundi le lancement de son premier cargo secret-défense

30/04/2017 14:56 sur RTL info.

(Belga) SpaceX a repoussé à lundi son premier lancement militaire avec un cargo classé secret-défense en raison d'un "problème de capteur", a annoncé la société américaine dimanche.

"Par excès de prudence, nous avons décidé d'annuler le lancement prévu aujourd'hui", a affirmé le porte-parole de SpaceX, précisant que le problème technique était lié au premier étage de la fusée Falcon 9, qui doit transporter le cargo. Un nouveau décollage est désormais prévu lundi à 7H00 locales (11H00 GMT) à Cap Canaveral, en Floride, soit 24 heures après l'horaire initialement prévu dimanche. La société du milliardaire Elon Musk doit transporter le cargo, seulement connu sous le nom de code NROL-76, pour le compte du National Reconnaissance Office (NRO), une agence de renseignement américaine spécialisée dans les satellites espions. SpaceX avait intenté en 2014 des poursuites judiciaires contre l'armée américaine pour contester le monopole des lancements de satellites relevant de la sécurité nationale accordé à United Launch Alliance, une opération conjointe des géants aéronautiques Boeing et Lockheed Martin. Elle doit également honorer deux autres contrats pour l'armée de l'air américaine, dans la mise en orbite de satellites GPS. (Belga)



L'idée folle d'une bande de jeunes pour contrer la malbouffe: cultiver des légumes dans des containers en plein New York

30/04/2017 14:51 sur RTL info.

Une vraie "pépinière d'entreprises": ces jeunes font non seulement pousser leurs plantes, ils doivent aussi trouver des clients locaux pour les écouler. Le tout dans un esprit combinant incubateur de jeunes pousses et rejet de la nourriture industrielle, qui voyage souvent des milliers de kilomètres avant d'arriver dans l'assiette.


"Le mouvement pour une nourriture vraie et locale est une méga-tendance"

Bienvenue chez Square Roots ("Racines carrées"), une de ces jeunes entreprises au marketing aiguisé qui font du quartier new-yorkais une capitale de l'innovation, toujours prête à surfer sur les nouvelles tendances. "Ce n'est pas juste le dernier truc à la mode, il n'y a aucun doute que le mouvement pour une nourriture vraie et locale, où les consommateurs connaissent leurs cultivateurs, est une méga-tendance", explique le co-fondateur du projet, Tobias Peggs, un Britannique de 45 ans venu de l'industrie du logiciel.


Comment ça marche?

Depuis novembre, ce projet qu'il a lancé avec Kimbal Musk, frère du fondateur de Tesla Elon Musk, forme ces jeunes à une technologie déjà bien avancée ailleurs, surtout aux Pays-Bas, mais encore pionnière aux Etats-Unis: les plantes grandissent dans un environnement entièrement clos et parfaitement contrôlable, disposées en étages et alimentées par un système hydroponique - de l'eau mélangée à une combinaison de sels minéraux et de nutriments essentiels aux plantes.


La ville idéale pour ce genre de projet

New York et ses millions de consommateurs "hautement diplômés et aisés prêts à payer cher pour de la nourriture locale de qualité" - sept dollars pour un petit sachet de feuilles de salade fraîche - constitue un terreau idéal pour ce genre d'agriculture urbaine, explique Wylie Goodman, qui achève un mémoire sur ces projets à l'université de Cornell.

La capitale financière américaine voit sans cesse éclore de nouveaux projets, dit-elle: de jardins traditionnels sur les toits d'immeubles à l'immense ferme verticale d'AeroFarms, installée depuis 2015 à Newark, dans la banlieue de New York, en passant par Gotham Greens, une entreprise qui fait pousser sur les toits, dans des serres ultra-modernes, des herbes disponibles le jour de leur récolte dans de nombreux supermarchés new-yorkais.


Un projet qui doit encore évoluer

Les jeunes de Square Roots ont démarré leur année de formation en novembre et à mi-parcours, Tobias Peggs estime avoir remporté un premier succès. "Nous avons montré que nous pouvions prendre 10 jeunes et leur apprendre comment cultiver de la nourriture que les gens aient envie d'acheter", dit-il.
L'étape suivante sera d'ouvrir, "d'ici un an", explique Tobias Peggs, d'autres "campus" comme celui de Brooklyn dans d'autres grandes villes américaines, de perfectionner le processus de production - notamment l'éclairage, encore très coûteux - avant de lancer ça "partout".

Son enthousiasme semble contagieux. La centaine de personnes qui assistaient cette semaine à une présentation des conteneurs étaient pour la plupart non seulement prêtes à acheter leur production, mais beaucoup semblaient aussi envisager de se lancer eux-mêmes sur ce créneau.


Une nouveauté, mais pas une révolution

Pourtant, si les fermes verticales ont un avenir pour les plantes haut de gamme, "personne dans le milieu agricole ne pense qu'elles peuvent supplanter" l'agriculture faite de terre et de lumière naturelle, souligne Mme Goodman. L'éclairage artificiel est trop coûteux, dit-elle, et les espèces cultivables à des coûts raisonnables restent très "limitées".

Tout ce qui requiert une biomasse importante, comme les céréales ou les betteraves, reconnaît Tobias Peggs, est hors d'atteinte pour l'instant: "Si je plantais des betteraves, je devrais les vendre 50 dollars l'unité!". Autre hic: "Qui voudrait travailler dans un environnement de conteneurs?", s'interroge Mme Goodman.

Une question que se posent déjà certains jeunes apprentis-fermiers de Square Roots, comme Electra Jarvis, 27 ans, sélectionnée pour cette formation après avoir décroché un master d'environnement durable. La jeune fille, qui n'avait "jamais rien fait pousser", a en quelques mois maîtrisé le processus et trouvé vingt clients pour ses sachets de salades étiquetés "Cultivés avec amour par Electra Jarvis".

Si elle entend bien transformer des "espaces morts" en "espaces verts productifs", elle ignore encore ce qu'elle fera ensuite, car "la nature me manque, je préfère pouvoir faire pousser des choses dehors".



Eviter le "risque mortel" de l'extrême droite (résistants et déportés)

30/04/2017 14:50 sur RTL info.

La France ne peut pas prendre le "risque mortel" de l'extrême droite au second tour de l'élection présidentielle, ont affirmé dimanche trois figures de la Résistance et de la Déportation, dans un appel solennel lu au Camp des Milles (Bouches-du-Rhône).

"Nous avons appris durement à reconnaître les visages et les masques de l’exclusion et de la haine", ont écrit trois "Grands anciens" du site mémorial du Camp de Milles, dans ce texte lu par son président, Alain Chouraqui, à l'occasion de la journée du souvenir de la Déportation.

"Comme nous reconnaissons les petits calculs, les colères dévoyées ou les aveuglements qui permettent le pire. Aujourd'hui malheureusement, par-delà les mots et les faux semblants, nous les reconnaissons bien dans notre pays", ajoutent Denise Toros Marter, déportée à 16 ans à Auschwitz, Sidney Chouraqui, engagé volontaire de la France libre, et le colonel Louis Monguilan, résistant, déporté à Mauthausen.

"Nous savons bien que tous ceux qui sont attirés par les extrêmes ne sont pas eux-mêmes des extrémistes. Mais ce fut le cas aussi pour beaucoup de Français ou d’Allemands séduits un moment par Pétain ou Hitler dont ils n’imaginaient pas les horreurs futures", poursuivent-ils.

"Nous ne supportons pas l’idée que les héritiers des politiques antirépublicaines que nous avons connues, puissent à nouveau exercer et détourner le pouvoir républicain. (...) C’est aujourd’hui l’extrémisme nationaliste qui risque de conquérir le pouvoir dans notre pays, et qui présente donc le danger le plus immédiat pour nos libertés et pour l’unité de notre peuple", ajoutent-ils.

"Peu importe que l’on nous accuse de diabolisation. Car nous avons connu les +diables ordinaires+ qui peuvent préparer l’enfer. Nous savons jusqu’où mènent l’intolérance et l’exclusion au pouvoir. Nous en connaissons la dynamique meurtrière." "Pour notre pays, pour les valeurs de la République, pour nos enfants et petits-enfants, ce risque mortel ne peut pas être pris", concluent-ils.

Le Camp des Milles, près d'Aix-en-Provence, est le seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact. Il abrite aujourd'hui un musée et un mémorial, engagé dans la lutte contre l'extrémisme.



Qui achète du muguet le 1er mai ?

30/04/2017 14:42 sur RTL info.

Les acheteurs de muguet porte-bonheur sont essentiellement âgés, vivent en Ile-de-France et dans le sud-est de la France, indique dimanche une étude réalisée par Kantar TNS pour les fleuristes et l'organisme semi-public France AgriMer, à la veille du 1er mai.

L'an dernier, un million de foyers (soit 6,5% des ménages), ont effectué un achat de muguet à l'occasion du 1er mai, s'élevant à 17,7 euros en moyenne, selon l'étude qui ne comprend pas les achats effectués sur la voie publique auprès des particuliers, lesquels bénéficient par dérogation - le jour du 1er mai uniquement - du droit de commercialiser des clochettes blanches parfumées.

Les acheteurs de muguet sont sur-représentés chez les foyers de plus de 65 ans (44%) par rapport à l'ensemble des ménages de France (32%), et plutôt sous-représentés dans les autres tranches d'âge, précise l'étude.

Les fleuristes ramassent la mise, puisqu'ils concentrent 43% des dépenses relatives au muguet contre 26% à la grande distribution, 14% aux marchés et foires, 9% aux jardineries spécialisées et autres lieux (8%).

La tradition en France d'offrir du muguet le 1er mai en signe de porte-bonheur remonte au roi Charles IX à la Renaissance, précise le blog spécialisé "le mag de Flora".

Remise au goût du jour en 1900 par de grands couturiers parisiens qui se mirent à en offrir à leurs clientes, les clochettes blanches ont ensuite été fixées comme symbole par le maréchal Pétain en 1941 pour remplacer l'églantine rouge, symbole originel de la fête du Travail.

En France, l'essentiel du muguet commercial est récolté dans la région de Nantes et expédié partout en France.

S'il est surtout acheté par les seniors, il est aussi souvent ramassé par des retraités, à la recherche d'un petit travail saisonnier pour faire un complément de revenus, selon des témoignages recueillis par l'AFP dans la région de Nantes.

"Des retraités, il y en a beaucoup et de plus en plus", remarque ainsi Jean-Yves Coutant, 68 ans, ancien agriculteur vendéen avec une "retraite de 800 euros par mois", qui trie et emballe les brins de muguet pour la sixième année consécutive à Saint-Philbert de Grand Lieu. Avec dix jours de travail rémunérés au Smic, il gagnera quelques centaines d'euros, de quoi "mettre un peu de beurre dans les épinards".



Grave accident de la circulation à Ellezelles

30/04/2017 14:39 sur RTL info.

(Belga) Une grave accident de la route, entre deux voitures, s'est produit dimanche en début d'après-midi à Ellezelles. La conductrice d'un des véhicules est dans un état grave.

Les faits se sont déroulés dimanche, vers 12h40, au carrefour de la Chaussée de Ninove et de la rue des Quatre vents à Ellezelles où deux voitures sont entrées en collision. Les services de secours de Renaix et de Lessines ont envoyé sur place plusieurs véhicules d'intervention. "Un service de désincarcération a dû intervenir afin d'extraire la conductrice d'une des voitures. Il n'y avait qu'une seule personne dans chaque véhicule. Cette dame, âgée d'une soixantaine d'années, a été grièvement blessée. Elle a dû recevoir sur place des soins des urgentistes", expliquait vers 13h30 le capitaine Eric Stasic. On ignore pour l'instant l'état de santé de la victime et son lieu d'hospitalisation. Samedi, ce même carrefour avait vu un accident mortel entre une voiture et une cycliste. Une Ostendaise âgée de 52 ans avait été tuée sur le coup lors d'une randonnée de cyclotouristes. (Belga)



Lors d'une expédition punitive, il attaque son ex-femme et son compagnon avec une machette à Visé: deux blessés

30/04/2017 14:28 sur RTL info.

Deux personnes ont été blessées samedi lors d'une expédition punitive à Visé, indique dimanche le parquet de Liège. L'ancien compagnon d'une femme avec laquelle il a eu cinq enfants lui a en effet porté des coups de machette ainsi qu'à son nouveau compagnon.


Il revient armé d'une machette et accompagné de deux membres de sa famille

Muhammad, âgé de 40 ans, s'est présenté samedi vers midi, allée des Marguerites, au domicile de Marie, son ex-compagne dont il est séparé depuis quelques mois et avec laquelle il a eu cinq enfants. Ne supportant pas la rupture, il avait pris comme prétexte le besoin de voir ses enfants. L'homme s'était en outre déjà montré menaçant par le passé.

Après une altercation avec le nouveau compagnon de la femme, Muhammad s'est retrouvé à terre et est parti, pour revenir aussitôt armé d'une machette et accompagné de son oncle de 53 ans et du fils de celui-ci, âgé de 20 ans. Des coups de machette ont été portés au nouveau partenaire de Marie, à celle-ci, dans les portes, dans la télé et des menaces de mort ont été proférées. Les deux victimes ont été blessées mais leurs jours ne sont pas en danger. L'affaire a été mise à l'instruction par le magistrat avec demande de mandat d'arrêt à l'encontre de M. et de son cousin. L'oncle a été laissé en liberté car il s'est tenu à l'écart et a même essayé de calmer son fils.



Les remparts de Binche ont été rénovés et sont désormais accessibles au public: petite visite guidée avec nos journalistes (vidéo)

30/04/2017 14:25 sur RTL info.

Dominique est binchois depuis toujours. Et pourtant, c'est la première fois qu'il se balade au sommet de ces remparts. Inaccessibles depuis des décennies, il n'a pas hésité à y venir dès le premier week-end d'ouverture. "On est fier de notre patrimoine, c'est très chouette", dit-il d'ailleurs au micro de nos journalistes Jimmy Méo et Michel Herinckx.

En un mois, les ouvriers communaux ont dégagé la végétation devenue envahissante, ont amélioré l'accès, réaménagé les sols, rénové les pierres pour offrir ce nouvel espace aux visiteurs.

Le Rempart Bon-Secours fait partie de la deuxième enceinte de la ville. Quand la prospérité de Binche, au treizième siècle, mettait ses habitants à l'étroit et il a fallu l'agrandir.

Dans un premier temps, l'endroit sera accessible tous les dimanches notamment lors de visites guidées.



La météo des prochains jours n’est pas top: la grisaille devrait s’éterniser une bonne partie de la semaine sur la Belgique

30/04/2017 12:02 sur Sud Presse. Posté dans Belgique

Après une journée de dimanche printanière, marquée par des températures maximales entre 15 et 20 degrés, une augmentation de la nébulosité par le sud-ouest et un temps sec, la pluie fera progressivement son retour à partir de la nuit prochaine, prévoit l’IRM. La grisaille devrait, quant à elle, s’éterniser une bonne partie de la semaine sur la Belgique.